A la recherche de Grand Pa’ Etienne et des DUVAL perdus

A la recherche de Grand Pa’ Etienne et des DUVAL perdus

Chez mes grands-parents maternels se trouvait le tableau de cet homme en habits noirs et à la pilosité sourcilière très développée.

Etienne Philippe DUVAL, vigneron à Neuilly-sur-Marne, vers 1860

Ma grand-mère avait seulement pu me dire que son père, Gustave COLIN,  l’appelait Grand Pa’ Etienne. Elle ne savait pas du tout si l’homme sur le tableau était vraiment le grand-père de son père, ou si c’était une blague de son père et qu’il avait acheté ce tableau dans une brocante.

Bien des années plus tard, quand je me suis mise à la généalogie, j’ai repensé à ce tableau et j’ai décidé de découvrir sa véritable identité, ou en tout cas, de confirmer qu’il s’agissait bien d’un grand-père de Gustave. Armée des maigres informations données par ma grand-mère maternelle, j’ai commencé mes recherches. Recherches qui se sont vite heurtées à un problème… La famille de ma grand-mère maternelle vient de Neuilly-sur-Marne, et les archives de Seine-Saint-Denis n’étaient pas en ligne (elles ne le sont d’ailleurs toujours pas, malheureusement).

Mais grâce aux archives des Yvelines, les tables décennales de Neuilly-sur-Marne pour la période 1802-1902 sont en ligne. C’est ainsi que j’ai retrouvé la date du mariage de Louise Désirée DUVAL et de Nicolas Gustave COLIN les parents de mon arrière grand-père: le 24 juin 1876 à Neuilly-sur-Marne. J’ai ensuite contacté par email les archives de Seine-Saint-Denis pour avoir leur acte de mariage. Ce qui m’a permis de découvrir que Louise était née à Paris, et d’apprendre le nom de ses parents: Etienne Philippe DUVAL et Elise BOURGEOIS .

Etienne Philippe DUVAL, vigneron du 9 3, et le grand pa’ Etienne du portrait ne formaient donc qu’une seule et même personne.

“Mystère” résolu!

Un retour sur le site des archives en ligne des Yvelines, et une consultation des tables décennales me permet d’obtenir la date du mariage d’Etienne Philippe DUVAL et Elise BOURGEOIS, le 23 septembre 1843. Une petite remontée vers les naissances plus tard, et j’ai leurs dates de naissance présumées, le 10 mai 1825 pour Etienne Philippe, et le 3 septembre 1825 pour Elise. Une recherche dans les décès me donne celui d’Etienne Philippe: le 4 février 1862 (confirmée par l’acte de mariage de sa fille). Elise BOURGEOIS devient veuve à 36 ans.

Le tableau d’Etienne a dû être peint juste avant son décès, peut-être savait-il qu’il était mourant?

Quelques années plus tard, je décide de refaire quelques recherches dans l’espoir de débloquer cette branche DUVAL (j’ai pu trouvé les ancêtres d’Elise BOURGEOIS grâce aux arbres présents sur geneanet). Une recherche sur Familysearch, aujourd’hui, m’a permis de découvrir les recensements de 1836, 1856, 1876 et 1896 de Neuilly-sur-Marne. Et de pouvoir ainsi donner à Etienne Philippe des parents: Etienne Ambroise DUVAL et Louise Sophie LAMANT, tous deux nés vers 1801.

Selon les recensements, ils sont nés à Neuilly-sur-Marne, mais j’ai quelques doutes, je vais demander leur acte de mariage maintenant que j’ai la date (28 octobre 1822 à Neuilly-sur-Marne, toujours grâce aux tables décennales des Archives Départementales des Yvelines) pour essayer de remonter un peu plus cette branche 🙂

La suite au prochain épisode…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top